Comment améliorer la confiance en soi ?

Article publié le 06/14/2019 par Camille

La confiance en soi, suit cette même logique, mais elle se centre sur soi. Croire en soi, c’est reconnaître que l’on a des aptitudes, points forts que l’on peut mettre en pratique dans sa vie personnelle et professionnelle. Au-délà de les mettre en oeuvre dans la réalité, la personne ressent que ces facultés sont utiles et peuvent contribuer à l’amélioration d’une activité. La confiance est difficile à définir car elle vient toucher une part de notre subjectivité.


La confiance en soi

Qu’est-ce que la confiance en soi ?

La confiance vient du verbe “confier” dans l’étymologie latine, ce qui signifiait qu’on transmettait un objet de grande valeur à une personne, digne d’en prendre soin. Il s’agit là d’un acte de croyance, on croit la personne capable, assez responsable et fiable pour réaliser une tâche, qui nous tient à coeur. La confiance c’est donc croire en quelque chose, quelqu’un et la penser assez fiable pour lui confier une tâche qui nous importe.

La confiance en soi, suit cette même logique, mais elle se centre sur soi. Croire en soi, c’est reconnaître que l’on a des aptitudes, points forts que l’on peut mettre en pratique dans sa vie personnelle et professionnelle. Au-délà de les mettre en oeuvre dans la réalité, la personne ressent que ces facultés sont utiles et peuvent contribuer à l’amélioration d’une activité. La confiance est difficile à définir car elle vient toucher une part de notre subjectivité.

Selon le dictionnaire des APS (Ferre, Philippe, Leroux, Sanou, 1998), la confiance en soi se définit comme “la conviction qu’un sujet a de ces capacités pour réussir un comportement ou une performance attendue”. C’est pourquoi la confiance en soi est liée intimement avec :

  • l’estime de soi
  • le sentiment d’efficacité personnel

Pourquoi renforcer la confiance en soi ?

Pour illustrer la nécessité d’avoir confiance en soi, il faut comprendre les conséquences d’un manque de confiance :

  • dévalorisation constante
  • refus acceptation de la réussite
  • sentiment de mal-être social
  • anxiété
  • peur de l’échec
  • émotions négatives

La liste est longue et les effets sur la personne sont difficiles à accepter psychologiquement. C’est pourquoi, travailler la confiance en soi permet d’avoir un regard plus positif sur soi, et atténuer la peur du regard des autres. Se sentir en confiance c’est :

  • s’accepter
  • s’épanouir personnellement
  • se saisir d'opportunités dans sa vie professionnelle
  • avoir une belle image de soi
  • avoir plus confiance en l’autre, en ses relations amoureuses
  • accomplissement de vos objectifs personnels et professionnels

C. Quelles sont les causes d’un manque de confiance en soi ?

Les causes d’un manque de confiance en soi peuvent être nombreux et surtout complexes.

  • le harcèlement scolaire
  • la difficulté scolaire
  • un entourage exigeant
  • une adolescence difficile
  • un choc traumatique dans l’enfance

Ce n’est pas parce que vous trouvez une cause à votre manque de confiance, qu’elle va s’arranger. À ce jour il existe, plusieurs techniques pour travailler dessus. N’ayez pas peur et osez mettre en place des astuces concrètes dans votre vie quotidienne, ou allez voir un psychologue, coach de vie !

Si vous avez besoin d’être accompagné individuellement pour prendre confiance en vous, venez rencontrer nos spécialistes !

Comment retrouver la confiance en soi ?

10 techniques pour gagner en confiance en soi

La confiance en soi n’est pas toujours innée, elle s’acquiert par des actions que l’on exerce au quotidien ! Vous trouverez ici 10 petites astuces et conseils pour gagner en assurance.

L’autosuggestion

Une petite astuce simple mais très efficace. Il arrive que mentalement, on se répète des idées négatives “Je n’y arriverais pas, je m’en sens pas capable”. Enlevez cette idée de votre tête car elle peut vous bloquer sur certaines tâches. Optez pour des pensées positives. Avant un contrôle, une épreuve, une réunion, utilisez la méthode Coué! (https://www.methodecoue.com/la-methode/)

Il s’agit de l’auto-suggestion. Répétez-vous trois fois “Je vais réussir” et vos idées deviendront réalité. Se projeter positivement dans votre tâche permettra d’adopter vos comportements selon votre état d’esprit. C’est un anti-stress également !

Écrire ses réussites

Petit exercice pour être confiant.e. 3,2,1 prenez votre calepin ! Pendant vos journées de cours ou de travail, notez toutes les actions, conversations dont vous êtes fier.e ! Plus vous accordez de l’importance à une activité réussie, plus vous soulignez vos compétences et prenez confiance. Ne restez pas focalisé.e sur les tâches non-réussies. Restez dans l’optimisme !

La prise de défi

Croire en soi passe par la prise d’initiative si vous êtes quelqu’un de timide. Relever des défis c’est prendre le pari d’avoir foi en vous. Certes ce n’est pas toujours évident, mais une fois lancé, vous vous assurez de mettre toutes les chances de votre côté. Une prise de parole devant une classe, une réunion est un bon exercice pour une prise de confiance.

L’extériorisation des pensées et émotions négatives

Ne ruminez pas vos pensées, extériorisez ! On peut avoir cette tendance à garder pour soi ses doutes, et malheureusement difficile de trouver une réponse à ces questions. Dialoguez avec vos proches pour être apaisé.e et rassuré.e car dans ces situations, le négatif prend le dessus.

Travailler sur les échecs

Un manque de confiance en soi peut être lié à de nombreux événements dont les échecs. Prenez-vous quelques minutes pour faire un travail de mémorisation de cet épisode.

Pourquoi je pense avoir échoué.e ? Quelles sont les raisons ? Suis-je le.a seul.e à penser que c’est un échec ou d’autres m’ont fait la remarque ? Qu’est-ce que ça m’a apporté ? Avec du recul, comment aurais-je pu éviter cet événement ?

Vous allez vous rendez compte que cet échec ne dépendait pas seulement de vous, mais du contexte. De plus, vous verrez qu’il existe des solutions et ainsi les utiliser dans une situation similaire.

Prendre conscience de ses compétences

Croire en soi c’est croire en ses capacités. Ne doutez pas de vos qualités! Pour conscientiser vos talents, installez-vous dans un endroit calme pour penser à vous et vous recentrer. Tentez de vous rappeler toutes les phrases positives dites à votre égard, celles qui vous ont marqué le plus car ce sont elles qui sont les plus véridiques. Ces compliments font de vous une personne unique, capable d’apporter des compétences que d’autres ne peuvent.

Verbaliser son manque de confiance en soi

Petit exercice pour restaurer un manque de confiance. Il n’est pas toujours évident d’affirmer que l’on doute de soi, car pour certains il s’agit d’un aveu de faiblesse. N’hésitez pas à demander à un proche d’écouter votre discours sur le pourquoi ce manque de confiance et qu’il vous communique dans un second temps son avis. Souvent, il relève et souligne des qualités que vous possédez dont vous n’avez pas toujours conscience. La découverte de votre personnalité passe par le regard de vos proches.

Verbaliser permet de dédramatiser ce manque de confiance.

Favoriser les relations

Créer une relation avec les autres. Le manque d’assurance et la timidité peut handicaper les relations sociales et professionnelles. On se persuade ne pas être capable de créer une discussion intéressante ou être à la hauteur des attentes. Oubliez ce raisonnement ! Essayez d’aller à la rencontre des autres, en demandant des conseils, des informations pratiques ou professionnelles. C’est en se forçant au début que vous gagnez au fur et à mesure une assurance. Adieu l’isolement et bonjour l’ouverture !

Aimez votre apparence physique

Le manque de confiance en soi impacte de nombreux domaines dont le physique. Pourquoi ? La confiance en soi est liée à l’autre, car on se perçoit selon le point de vue d’autrui. L’apparence est ce qui est regardée par tous, conséquence plus vous en prenez soin, mieux vous serez en capacité de vous accepter.

Rencontrer un spécialiste

Si vous sentez que ces exercices sont insurmontables, rencontrez un psychologue , coach ou psychothérapeute ! Ces professionnels de l’épanouissement personnel et professionnel sauront répondre à des problématiques dont vous n’arrivez pas à vous débarrasser. Échanger allège dans un premier temps ces questionnements et vous donne les clés pour retrouver une confiance en soi renforcée.

Techniques psychologique pour favoriser la confiance en soi

Thérapie systémique

L’approche systémique de Palo Alto est une excellente méthode pour travailler sur votre confiance. Selon cette approche, trouver la cause de votre manque de confiance ne résout rien.

Elle ne se base pas sur les événements passés, mais bien sur l’ici et le maintenant. Afin de se centrer sur le présent, l’approche systémique se base sur l’environnement qui vous entoure : travail, famille, social. C’est une approche global de la personne.  

Les objectifs sont :

  • analyser et verbaliser votre ressenti sur les événements actuels de votre vie
  • définir les comportements, pensées, attitudes que vous voulez changer
  • induire un changement chez la personne

Au fur et à mesure des séances, le psychologue propose des outils, et exercices à utiliser entre les séances pour gagner en confiance. Voici les outils utilisés dans l’approche systémique :

  • questionnement circulaire

Il s’agit de poser des questions pour pousser en délicatesse le patient à trouver une solution. Une personne avec un manque de confiance en soi, peut être amené à devoir répondre à ce type de question :

  • “Sur quoi, vous-basez-vous pour affirmer votre manque de confiance”
  • “Quelles conséquences sur votre vie quotidienne ?”

Le thérapeute cherche à voir quelles sont les situations où vous ressentez un manque de confiance en vous, pour induire un changement dans cette situation. C’est une technique très concrète.

TCC

La thérapie cognitive et comportementale tente d'équilibrer les comportements avec la cognition. Dans cette approche, on peut noter plusieurs postulats :

  • les émotions sont des interprétations
  • pour changer l’interprétation d’une émotion, il faut transformer sa représentation
  • changer la pensée pour restructurer la cognition, c’est-à-dire la perception des événements

Voici des outils et concepts sur lesquels on peut se baser en TCC :

  • ADS (Affirmation de soi). Il s’agit d’un concept postulant qu’une personne n’est pas affirmée, mais ce sont ses comportements qui le sont. Les comportements affirmés sont des habiletés sociales permettant de s'adapter à son environnement, ils permettent au fur et à mesure de prendre confiance en soi. Pour parvenir à cette finalité, le patient et son thérapeute peuvent mettre en place un jeu de rôle. Au sein de jeu, le patient adopte une posture pour :
    • faire et recevoir un compliment
    • recevoir et dire une critique
    • exprimer des émotions
    • entamer une conservation  

L’objectif de ce travail est d’identifier ses émotions dans une situation, apprendre à communiquer, et savoir s’adapter. En travaillant sur ces différents comportements, la personne est plus sereine car ses actions deviennent plus adaptées à son environnement. Ainsi la confiance en soi est renforcée.

  • La relaxation basée sur l’imagerie mentale. (à ne pas confondre avec la méditation,respiration même si ces deux méthodes peuvent se rejoindre). Le manque de confiance en soi se traduit par un stress, le stress de ne pas réussir, la peur de l’échec. Pour reprendre confiance, il faut travailler sur le stress, car c’est le stress qui freine votre potentiel. Avec le thérapeute, vous vous concentrez sur des événement, situations qui sont pour vous difficiles, en essayant de comprendre l’émotion qui se dégage.

L’objectif de cet outil est :

  • d’induire une pensée, émotion positive
  • s’adapter à des situations désagréables
  • se confronter à des situations redoutées

Grâce à ces actions, cela permet de créer un état de relaxation lors de situations difficiles car vous serez capable d’associer, par l’aide de votre mental, une émotion positive à cet événement.

PNL(Programmation Neuro-Linguistique)

La PNL étudie non pas l’origine d’une souffrance, mais s’attarde plutôt sur son expression. Elle repose sur 3 principes :

  • la neurologie. Elle s’intéresse au fonctionnement du corps.
  • le langage. Il permet de comprendre comment communique-t-on avec les autres.
  • les programmations. Cela permet de comprendre la manière dont nous créons la perception du monde.

Robert Dilts, spécialisé dans la PNL définit cette méthode comme : “comment les interactions entre la pensée et le langage organisent le fonctionnement de notre corps et de nos comportements et les résultats que nous obtenons.” L’objectif de cette méthode cherche donc à comprendre l’articulation des 3 principes et comment s’expriment-ils dans la réalité. Pour contribuer au développement de la personne, il existe plusieurs outils :

  • Travailler sur la connaissance de soi, ses émotions, ses croyances et représentations. Le spécialiste cherche à comprendre les pensées, émotions, comportements qui font que la personne manque de confiance en elle. Il cherche à faire comprendre à l'individu les mécanismes conscients et inconscients qu’il met en place sur ce manque de confiance. L’objectif étant de conscientiser ces élément pour mieux les adapter.
  • Les niveaux de logiques. Robert Dilts a proposé 6 niveaux de la pensée sous forme de pyramide :
    • Environnement (1)
    • Comportement et actions
    • Compétences et capacités
    • Valeurs-croyances
    • Identité
    • Missions

Pour travailler sur une problématique de confiance en soi, il faut savoir à quel niveau se situe ce manque de confiance et comment s’exprime-t-il. En ayant connaissance du niveau, on peut travailler sur des comportements, pensées spécifiques afin de les modifier pour gagner en assurance.

Pour gagner en assurance et en confiance, nos coachs et psychologues peuvent vous accompagner !